image_eolien_flottant

Marchés éoliens flottants : quelles opportunités pour les entreprises gardoises ?

Mots-clés: 
  • # droit social

logos_marchés_éoliens_flottants

Programme

  • Ouverture par David MELENCHON, Élu CCI Gard,
  • Contexte du développement de l’éolien offshore flottant en Méditerranée
    Véronique Poutas – Responsable Aménagement du territoire - CCI Aude,
  • Éolien flottant : les compétences identifiées sur la chaîne de valeur
    Julie Person – Pôle Mer Méditerranée,
  • Le projet EolMed : présentation du marché et des compétences attendues
    Laurent Tokarski, Chef de projet off-shore - Quadran Énergies Marines,
  • Les éoliennes flottantes du Golfe du Lion : participation des entreprises de la région au projet
    Gilles L’HARIDON – ENGIE Green,
  • Présentation de la plateforme CCI Business EnR, outil de référencement
    Mélanie Sidos - CCI Occitanie.

Où et quand

Mardi 30 janvier 2018 de 8h30 à 10h30

CCI Gard
12 rue de la République
30900 Nîmes

Contact : Priscille JULIEN
04 66 879 883
Merci d’indiquer votre participation à p.julien@gard.cci.fr

 

Marchés éoliens flottants :

 Quelles opportunités pour les entreprises gardoises ? 


Réunion d’information pour les entreprises gardoises le lundi 30 janvier de 8h30 à 10h30 à la CCI Gard – Gratuit sur inscription -
 

L’éolien flottant un choix naturel pour la façade méditerranéenne

La France fait le pari de l’éolien flottant en mer depuis l’appel à projets lancé en 2015 pour l’expérimentation de fermes pilotes : un projet retenu en Bretagne, au large de Groix et trois projets sélectionnés sur la façade Méditerranéenne, dont deux dans le Golfe du Lion.

En Méditerranée, elles s’installent plus loin des côtes, où les vents sont forts et réguliers pour des performances énergétiques accrues, une visibilité moindre depuis le littoral et une gêne réduite pour les usagers de la mer. Sans fondations fixes, le montage et le démontage sont simplifiés.

 

Quatre gisements identifiés, dont deux en Occitanie

  • consortium EolMed, 1er lauréat désigné en mer Méditerranée pour son projet pilote sur la zone au large de Gruissan (4 turbines de 6,2 MW),
  • consortium EolFi, pour son projet sur la zone de Groix en Bretagne (4 turbine de 6 MW),
  • consortium EDF EN, pour son projet sur la zone de Faraman en Provence (3 turbines de 8 MW),
  • consortium Engie, pour son projet au large de Leucate, 2e site occitan (4 turbines de 6 MW).
     

De nouvelles ressources pour l’économie locale

Selon les études, 10 mille emplois sont attendus à l’horizon 2020 en France sur l’éolien en mer.

Le projet EolMEd au large de Gruissant pourrait drainer jusqu’à 5 M€/an de retombées régionales en phase pilote (4 éoliennes mises en service) et d’avantage si le parc démontre toute sa viabilité et se développe en phase commerciale (les estimations tablent sur 105 M€/an pour environ 500 MW de production). L’activité industrielle de Port-la-nouvelle aurait également des effets positifs sur le commerce local. Les quatre premières éoliennes peuvent devenir un point d’attraction de nouvelles formes de tourisme.

Le projet Engie quant à lui, a comme partenaires industriels Eiffage et General Electric. Il promet de mettre en première ligne le savoir-faire français, créer 400 emplois directs et indirects en phase de construction, 40 emplois directs et indirects en phase d’exploitation dont 20 en région Occitanie et 10 locaux (électromécaniciens, intervenants en mer) et consolider la filière industrielle des énergies marines renouvelables (EMR) en France et dans la Région.

Dans son plan de mandature 2017-2021, la CCI Gard s’est fixé comme défi : « consolider et promouvoir l’industrie gardoise, deuxième pôle industriel d’Occitanie » et des ambitions pour un industrie gardoise performante et compétitive : faciliter l’accès des entreprises à de nouveaux marchés, anticiper et accompagner les mutations et développer des filières d’excellence sur le territoire (Cleantech, Silver-économie et filière bois).